mai 6, 2021
Une GranTurismo 100% Française

Une GranTurismo 100% Française

Furtive-eGT, c’est le nom du projet, est l’œuvre de Luc Marchetti, président d’Exagon Motors. Exagon Engineering est connue pour ses participations au WTCC avec les Andros Cars.

La voiture est en fin de conception et tout est regardé de très près : consommation, injection, performances, confort, endurance, sécurité… Premiers essais de la belle à Magny-Cours, car c’est dans la Nièvre qu’elle sera produite par une centaine de personnes.

A l’intérieur : sensation d’univers de course, pour autant elle reste confortable. Attention, niveau performances, ça laisse rêveur : 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et 287 km/h max. Sous le capot, on découvre des choses que l’on n’a pas l’habitude voir en sportivité : 2 moteurs Siemens de 125kW chacun soit l’équivalent de 340 ch.

Côté batteries : 50 KW/heure, durée de vie d’environ 10 ans pour environ 3 000 recharges et grand luxe : elles sont dites recyclables. Autonomie de 200 à 400 km en moteur électrique seul (cela varie en fonction de la vitesse et de la charge).

Oui mais… le bruit ? Qui dit sportive (et surtout GranTurismo) dit bruit. Ici il restera le moteur thermique qui sert à ajouter de l’autonomie en rechargeant les batteries. Petite cylindrée, il n’entraine pas les roues et consomme très peu.

Paris-Marseille est désormais envisageable au volant d’une GT et sans bruit ! Finalement, le bruit ça manque au début mais sur 800 km ?

Physiquement elle est … très belle.

Ca faisait longtemps qu’on rien vu d’aussi irréprochable en matière de design automobile, industriel et de design pur. Pure et sensuelle, classique, indémodable, aérodynamique, sprinteuse et routière… Tout y est.

En plus, c’est une vraie 4 places même s’il ne faut pas faire 2 mètres à l’arrière… comme dans toutes les GT. Niveau conduite, la présence très basse des batteries donne une tenue exceptionnelle et de beaux virements à plat.

Accélération impressionnante et freinage bluffant puisque les moteurs électriques sont beaucoup plus rapides à s’arrêter qu’un moteur thermique lancé.

Bravo d’avoir relevé le défi ! Ça fait du bien parfois de se sentir français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *