février 28, 2021
BMW 328, l’hommage à la star

BMW 328, l’hommage à la star

Un peu comme on récompense avec un César ou un Oscar d’honneur, BMW se lance un peu des fleurs à elle-même et nous la joue à la sauce revival de l’entre-deux guerres. La BMW 328, c’était cette silhouette aguichante qui parcourait les routes de Thuringe vers 1936, un peu avant qu’elles soient réquisitionnées pour participer à des activités guerrières.

C’était aussi un bruit, reconnaissable entre tous, celui du 6 cylindres en ligne avec culbuteurs amortis qui montait jusqu’à 150 km/h ! La 328, c’était un roadster, une mangeuse de routes sinueuses, infatigable en montagne, imbattable en plaine, elle dominait l’univers qui l’avait créée : l’Allemagne.

BMW présente, à l’occasion du concours d’élégance de Villa d’Este, un peu sans y faire attention, la 328 Hommage. 75 ans après la naissance de la grand-mère. On aime bien les histoires de famille dans le secteur automobile.

Les gènes y sont : sportivité, musculature, compact, formes aguichantes, sangles moteurs, fermeté : une voiture un peu SM, il faut le dire.

Bien évidemment, il s’agit d’une belle occasion pour montrer la maîtrise de la construction en carbone nappé et carbonnestressé et atteindre un poids de 780 kg pour un roadster qui tient toujours son 6 cylindres en lignes de 3 l.

C’est la Z2 qui va être jalouse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *